Magnifique poème de Dylan Thomas

Mon frère, mon pire ennemi,
Affronte la réalité, oui toi à qui j’ose tendre la main et qui détourne ton regard.
Oui toi mon ami, mon meilleur allié,
tu m’as fait mal, tu m’as menti,
et l’on ne survit pas à un secret trahi.
Mon coeur saigne et ne te reconnait pas.
Avoir des défauts c’est peut-être exister et jamais je n’ai osé te juger.
Mon ami est un ennemi sournois,
et j’ai toujours refusé de croire que c’était toi.


Dylan Thomas

 


Autres articles

Répondre

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres